Alpe d'Huez

Grande-Dame des Alpes, la station d'altitude de l'Alpe d'Huez présente de nombreux atouts : un des premiers villages à accueillir des skieurs en France (dès 1904), le lieu d'invention du célèbre tire-fesses, et, enfin, 300 jours d'ensoleillement par an en moyenne sur ses pistes orientées sud, lui valant le surnom d'« Île au Soleil ». Si un temps aussi clément menaçait autrefois les conditions de neige vers la fin de la saison, un système high-tech de canons à neige garantit aujourd'hui des pistes enneigées de décembre à avril.

Alors que ces dernières décennies, la popularité de l'Alpe d'Huez a été affectée par la montée en puissance de destinations à la mode comme Val d'Isère ou les 3 Vallées, la mairie a annoncé un investissement de 350 millions d'euros en 2016 pour relancer la station et répondre aux exigences élevées des touristes de plus en plus fortunés qui la fréquentent. Le programme de rénovation inclue notamment le revêtement des routes, plus de façades en bois et de toits à deux pentes, des parkings souterrains et la construction de nouveaux quartiers. Pour les skieurs, une des pierres angulaires du projet est la liaison avec le domaine skiable des 2 Alpes d'ici 2021 via une télécabine. L'objectif est de créer un méga domaine de 475 km de pistes, plus grand que l'Espace Killy de Tignes et Val d'Isère, et de devenir le troisième plus grand domaine skiable au monde.

Pour les résidents et les investisseurs, ce plan de développement fera de l'Alpe d'Huez un village piéton, avec plus d'arbres, moins de voitures, une empreinte carbone réduite et une qualité de vie supérieure. L'économie et le marché du travail locaux devraient aussi largement bénéficier d'un tel investissement.

- Added to shortlist

- Removed from the shortlist

Undo