Pourquoi investir à Rio de Janeiro ?

Rio de Janeiro est de retour au sommet grâce à la reprise de l'industrie pétrolière, marquée par les récentes enchères de terres souterraines appartenant au gouvernement, connues sous le nom de « blocs pré-salifères ». La privatisation de l'industrie était l'une des plateformes de campagne du nouveau gouvernement brésilien qui a pris ses fonctions le 1er janvier 2019 et a encouragé les acteurs de ce secteur à revenir dans le pays.

Paulo Guedes, ministre brésilien de l'Économie, souhaite attirer de nouveaux investissements directs étrangers, car l'économie montre déjà des signes de reprise. En effet, l'indice Ibovespa de la Bourse de São Paulo a atteint un record de 10,64 % cette année.

Que cela traduit-il ?

La vente de ces gisements de pétrole pré-salifères aura un impact direct sur l’économie de Rio de Janeiro puisque la province pétrolière compte pour environ 50 % des 2,8 millions de barils produits par jour dans le pays. Avec la nouvelle construction de plates-formes pétrolières, de navires et de nombreuses autres infrastructures, l’économie de Rio va connaître un nouvel élan.

Les 6 « rounds » déjà réalisés ont attiré les géants mondiaux du secteur tels que Exxon Mobil, Chevron, BP et CNOOC, entre autres, générant des prévisions d’investissements étrangers directs d’environ 27 milliards de dollars.

Quel impact sur l’immobilier ?

Avec de nouveaux investissements dans le secteur pétrolier et l’arrivée de milliers de travailleurs qualifiés qui en résulte, le secteur de l’immobilier s’attend à une augmentation significative de la demande pour les propriétés de prestige.

Une destination consolidée à l’échèle mondiale

En ce qui concerne l’hôtellerie, le marché a été bouleversé par l’annonce faite par LVMH de son acquisition du groupe Belmond et de l’emblématique Copacabana Palace. Le groupe Accor, pour sa part, a investi 50 millions de reais dans le Largo do Boticário, une architecture coloniale de Rio, et 250 millions de reais dans le premier hôtel Fairmont d’Amérique du Sud, situé à Copacabana. Autant d’investissements qui montrent clairement que Rio est devenu une destination incontournable à l’échèle planétaire.

Un autre mouvement économique se produit dans la zone portuaire, dans le célèbre Porto Maravilha, qui a bénéficié d'importants investissements en matière d'urbanisme et de transport. De nouvelles tours commerciales sont apparues, telles que Aqwa, signée par le célèbre Norman Foster qui a dirigé les travaux du Reichstag, le Parlement de Berlin et du Gherkin à Londres. Ces édifices accueillent déjà près de 4 000 employés de grandes entreprises, et la Start Ups Factory, qui logera 130 start-up présentant un chiffre d’affaires d’ensemble de 50 millions de reais par an.

À deux kilomètres, à côté du nouveau musée d'Art de Rio et du Museu do Amanhã (Musée de demain), le futur marché de Porto Carioca s'inspire de modèles européens, tels que le Time Out de Lisbonne avec ses innombrables attractions gastronomiques. Son ouverture est attendue au second semestre 2019, entrainant certainement quelques changements dans le panorama local… Ces tendances témoignent de l'augmentation moyenne de la valeur des propriétés à Rio, qui présente l'avantage de rester une des rares destinations où l'hébergement à court terme dans le style d'Airbnb n'est pas réglementé, faisant de la ville une sorte d'oasis pour ce type d’investissements hautement lucratifs.

Malgré une hausse lente et constante observée suite à la crise de 2015, les prix restent 25 % inférieurs à ceux d'avant la crise. Les prix actuels, convertis au taux de change, offrent d’excellentes opportunités aux investisseurs internationaux. Les quartiers de Leblon et d'Ipanema ont peu souffert de la crise et ont conservé leur statut de joyaux du marché, aux côtés de Copacabana (sur le front de mer), Jardim Botânico et Gávea.

Découvrez notre sélection de propriétés à Rio de Janeiro ici, et nos guides de destination ici.

- Added to shortlist

- Removed from the shortlist

Undo