Macron, le plus jeune président jamais élu dans l’Histoire de France

16 juin

Comme l’avaient prédit les sondages, Emmanuel Macron a remporté l’élection présidentielle avec une avance significative. En revanche, le combat du nouveau président ne fait que débuter avec notamment l’organisation des élections législatives les 11 et 18 juin prochains. Cette première mission vise à déterminer les membres de l’Assemblée Nationale pour les 5 prochaines années et ainsi à savoir quel gouvernement dirigera la France au côté du nouveau président.

Dans le cas probable où le parti de Macron récolterait un nombre majoritaire de votes, nous devons nous attendre à ce que le nouveau président concentre ses efforts pour relancer l’économie française, notamment à travers un investissement de 50Mrd€ dans les nouvelles technologies et l’énergie. Son programme promet également un assouplissement des lois du travail avec l’encouragement de la formation et des start-ups. Il prévoit également de supprimer la taxe d’habitation pour 80% des Français, de réduire l’impôt sur le revenu ainsi que de revoir la taxe sur le capital pour instaurer un taux unique de 30%.

Le marché immobilier, en croissance depuis 2017, devrait se maintenir au cours des prochains mois. Bien que Macron cherchera à construire sur cette base positive plutôt que de la modifier, certaines suggestions sont déjà en place pour dynamiser le marché. L’impôt sur la fortune (ISF) sera réajusté et portera uniquement sur l’immobilier : de nombreux propriétaires se verraient donc enclins à vendre leur bien en France et redynamisera l’offre et la demande dans un marché jusque-là plutôt lent.

Le nouveau président s’engage également à soutenir la promotion immobilière en réduisant les régulations gouvernementales, ce qui sera particulièrement bénéfique pour le marché parisien qui connaît une pénurie de logements.

En tant que pro-européen, Macron cherchera également à donner un second souffle à la constitution européenne en renforçant le sentiment d’intégration. Il souhaite accroitre les investissements entre pays européens et réformer la politique budgétaire stricte de l’Allemagne.

Après le Brexit, la position de Macron vis-à-vis de l’UE a grandement renforcé sa popularité et celle de la France. En effet de nombreuses agences européennes basées à Londres se déplacent aujourd’hui vers des villes comme Paris, Lisbonne ou Barcelone, ce qui dynamisera le marché du travail et relancera l’économie au sein de l’Union européenne.

- Added to shortlist

- Removed from the shortlist

Undo