ILE MAURICETrend report Mauritius

"Les grandes vacances tous les weekends - c'est ça l'île Maurice" déclare Isabelle Dupond, 33 ans, franco-mauricienne née à Paris. "On retombe en enfance."

ILE MAURICE

Trend report Mauritius

"Les grandes vacances tous les weekends - c'est ça l'île Maurice" déclare Isabelle Dupond, 33 ans, franco-mauricienne née à Paris. "On retombe en enfance."

Ile maurice - Destination Immobilière

 « Les grandes vacances tous les week-ends, c’est ça l’Ile Maurice », déclare Isabelle Dupond, 33 ans, franco-mauricienne née à Paris. « On retombe en enfance. Je suis passionnée de voile et la plupart des weekends nous prenons le bateau pour explorer ces îles éloignées de Robinson Crusoé. Nous pique-niquons sur les plages désertes et faisons de la plongée. Il n’y a que nous et la nature… avec tous ces endroits incroyables à explorer juste à coté ».

Un joyau dans l’océan Indien, l’île Maurice est considérée comme l’une des principales destinations de voyage de luxe du monde – Ses plages immaculées et ses eaux scintillantes inspirent les plus grands groupes hôteliers du monde, comme  l’Oberoi et le One and Only qui offrent de somptueux établissements 5 étoiles où l’élite mondiale passe son temps libre à se faire dorloter. Pourtant, alors que nous rêvons tous de congés sans fin, de douces journées de hamac en sirotant un rhum et de soleil doré, la réalité nous rappelle toujours à l’ordre. Mais si vous pouviez vivre sur une île paradisiaque, quel mode de vie adopteriez-vous toute l’année ? N’auriez-vous pas peur de vous ennuyer ?

           Après avoir passé son enfance en France et avoir étudié et travaillé aux Etats-Unis, au Pérou et en Suisse, Isabelle s’est installée à l’île Maurice, il y a  9 ans.  Alors attirée par un haut niveau de vie et une culture locale extrêmement dynamique,  beaucoup de choses ont changé depuis. Il y a dix ans, s’installer sur une île tropicale à 2 400 km au large de la côte Est de l’Afrique était considéré comme une véritable « aventure ». Aujourd’hui, il s’agit de rejoindre une économie en plein essor, où vous pouvez faire vos courses chez Monoprix et ouvrir une entreprise en quelques jours grâce à l’administration anglo-saxonne héritée des britanniques, qui ont également colonisé cette l’île. Considéré comme le Hong Kong de l’Océan Indien grâce à une culture d’entreprise efficace et progressiste, la croissance du PIB pour 2016 est estimée à 5,6%. Quels sont donc les facteurs qui expliquent ce changement ?

Une des principales raisons de cette capacité «miraculeuse» de l’île Maurice à défier les stéréotypes régionaux repose sur un gouvernement démocratique guidé par une administration intelligente et une flexibilité monétaire et budgétaire. C’est ce qui lui a permis de faire face aux crises financières mondiales avec succès.  Un tournant majeur pour les fortunes de l’île est survenu lorsque le gouvernement a su transformer une industrie de la canne à sucre chancelante en un secteur immobilier de luxe rentable, en autorisant les producteurs à vendre leurs terres pour les projets de développement, et en favorisant pour la première fois l’ouverture du marché local aux investisseurs étrangers pour des projets immobiliers de luxe.  C’est aujourd’hui ce secteur, en grande partie soutenu par le tourisme, qui fait tourner l’économie, bien que le gouvernement travaille d’arrache-pied pour positionner la capitale Port Louis comme un centre d’affaires de premier plan pour les services financiers et le BPO (Business Process Outsourcing) en Afrique de l’Est et dans l’Océan Indien. Avec une taxe forfaitaire de 15% pour l’impôt sur la société et sur le revenu associée à une culture bilingue franco-britannique qui dissout les barrières traditionnelles de la langue, tout ceci représente de fortes incitations.

Alors que l’île Maurice est réputée pour son excellent système d’éducation public, le manque d’universités sur l’île oblige les habitants qui sont en quête de formation supérieure à aller étudier dans les universités américaines ou européennes avant de commencer une carrière dans un environnement économique mondial. Ils sont maintenant de retour pour capitaliser les opportunités de croissance qui se présentent sur place. « Il y a tellement de choses à faire ici », explique Isabelle. « Dans le passé c’était un lieu de vacances pour les familles et les retraités, mais il y a désormais un mélange intéressant de personnes dynamiques. Les Mauriciens et les jeunes entrepreneurs fatigués des frustrations de l’Europe s’installent ici. Il y a cette énergie positive inhérente à l’île Maurice – Nous sommes très ouverts et nous acceptons les nouveaux arrivants. C’est une énergie qui manque à l’Europe. Nous disposons maintenant de tous ces talents qui viennent ici pour s’exprimer ». Témoin de ce potentiel, Isabelle est en train d’élargir son service de conseil pour client mystère sur Internet à travers l’Afrique de l’Est, en utilisant l’île Maurice comme plaque tournante.

Aujourd’hui, une série de nouveaux développements immobiliers fournissent un attrait supplémentaire à un nombre croissant d’investisseurs et d’expatriés qui se tournent vers l’Ile Maurice.  Depuis l’ouverture du marché en 2004, seuls les étrangers étaient autorisés à acheter des biens immobiliers de luxe, ce qui limita son expansion. La première vague de programmes immobiliers répondant à des critères de luxe et d’espace s’adressait essentiellement aux étrangers  et visait à créer des lieux de villégiature, qui, en basse saison, se transformaient en villes fantômes. En 2015, le gouvernement mauricien a revu sa politique, exigeant que 25% de tous les projets futurs s’adressent aux besoins des Mauriciens afin d’offrir à la communauté locale des lieux d’habitation plutôt que de voir l’île se transformer en un espace exclusivement dédié aux complexes touristiques. Inspiré du concept powder mountain aux États-Unis, Royal Park est l’un des nouveaux projets les plus importants de l’île et vise à attirer les personnes ayant les mêmes affinités à travers le monde. Avec un discours basé autour de « l’île Maurice comme vous ne l’avez jamais vue auparavant », il offre sur une réserve de 550 hectares de nature préservée, un ensemble éblouissant d’options de loisirs comme un espace de remise en forme, des emplacements pour le stationnement de bateaux et un club de plage style Ibiza. Une carte privilège donne également aux propriétaires un accès aux meilleures plages et complexes touristiques de luxe de l’île. Avec 200 villas et appartements, Royal Park est l’un des plus grands complexes du nord-ouest de l’île et offre un accès aisé à Grand Baie et Port-Louis ainsi qu’aux plages du littoral ouest. Également proche de Grand Baie, se trouve Mont Choisy, où les villas ont été conçues par l’architecte Stefani Antoine. Son entrée  bordée de 150 figuiers Banyan centenaires mène à un ensemble de demeures coloniales restaurées et les clients peuvent profiter d’un parcours de golf de 18 trous, le seul au nord. Pour une expérience plus intime, l’ensemble Mantacove exclusive au sud offre un accès direct à une belle plage semi-privée, tandis qu’ Azuri, à l’est, relie les propriétaires à la côte la plus sauvage et la plus éloignée de l’île Maurice.

Ces projets ne sont pas prématurés. La demande est telle que des villas construites dans le cadre des premiers développements de l’île sont maintenant revendues deux fois leur prix d’achat. « Maurice est un endroit extraordinaire », conclut Alex Montier, un expert de la destination à Athena Advisers. « La nourriture et la culture à la française se mélangent à une population anglophone, une vie sociale de qualité, une culture d’entreprise dynamique et des vols quotidiens vers l’Est et l’Ouest. Il y a désormais quelques propriétés qui se démarquent, à la juste valeur de lîle. Avec peu de terres sur une île d’exception, le potentiel d’appréciation du capital est élevé et il y a une très forte croissance de la demande locative, car les voyageurs cherchent des alternatives de luxe à Airbnb ».