ALPES FRANçAISESThe Art of Hoppyness

Christian Luthy est le fondateur du fameux Le Bec Jaune à Morzine. Il a quitté Londres pour brasser de la bière artisanale dans les Alpes. Original, nous direz-vous. Sachez qu’il est loin d’être le seul entrepreneur à avoir échangé tumulte de la ville contre sensations sur les pistes.

ALPES FRANçAISES

The Art of Hoppyness

Christian Luthy est le fondateur du fameux Le Bec Jaune à Morzine. Il a quitté Londres pour brasser de la bière artisanale dans les Alpes. Original, nous direz-vous. Sachez qu’il est loin d’être le seul entrepreneur à avoir échangé tumulte de la ville contre sensations sur les pistes.

« Le meilleur quand j’ai fondé Le Bec Jaune, a été de ne plus considérer le travail comme un business, mais comme un loisir» nous dit-il. « Je prépare normalement ma bière le matin, mais lorsqu’il y a de la bonne poudreuse je pars skier des heures et je la brasse le soir à la place. » Christian Luthy a connu de longues années de stress et de pression à Londres avant de consacrer sa vie à la bière artisanale. Il a d’abord travaillé au Kernel Brewery a Bermondsey puis est parti vivre dans les montagnes avec sa femme. En effet, il n’a pas résisté à l’idée de combiner ses deux passions : la bière artisanale et le ski. S’il a pris des risques en s’installant dans un vieil immeuble du centre de Morzine et en y investissant du matériel cher, ces risques ont été couronnés d’un immense succès. 

Il n’y a pas une nuit où Le Bec Jaune n’est pas plein. Les « on-dit » se répandent rapidement dans nos chers villages alpins ; et on dit que la bière du Bec Jaune est la meilleure des environs. Son choix de bière faite maison attire amateurs et connaisseurs ; Ipa américaine ou WitBier belge, brune ou crémeuse, accompagnée de plats saisonniers traditionnels font le bonheur de plus d’un. Au menu : cassoulet, saucisson de la région, pulled pork (porc effiloché), hamburgers végétariens… la liste est longue et alléchante. L’associé de Luthy qui est aussi le chef du restaurant, nous raconte « lorsque je ne suis pas en cuisine j’arpente les marchés de la région. Il n’y a rien qui me fasse plus plaisir que de partir à la chasse des meilleurs produits locaux. »

D’autres jeunes entrepreneurs ont ouvert des commerces indépendants à la montagne et le bilan est plus que positif ! Ben Bradford et Magda Szuster, couple de traiteurs, ont fondé le très prolifique Mountain Gourmet à Chamonix. Seb Hall et Alex Fateh sont à l’origine de la rénovation et réouverture de Dick’s Tea Bar, une institution à Val d’Isère. Julie Slaughter a connu un immense succès avec sa marque novatrice Wipeout, imprimant plans, pistes et cartes des stations sur des vêtements haut de gamme. De Courchevel à Méribel ou encore aux Arcs, on s’arrache ces pièces aussi charmantes qu’utiles.

Tous les cinq sont de grands amateurs de ski, de marche et activités en tout genre dans les Alpes. Cela prouve bien que plaisir et travail sont plus que compatibles. 

Le Bec Jaune - bière artisanale