ILE MAURICEHow I Live: Relocating to Mauritius

Découvrez comment un brillant cadre travaillant dans le high-tech a troqué son rythme de vie effréné contre une vie plus paisible sous le soleil de l'île Maurice avec sa petite famille.

ILE MAURICE

How I Live: Relocating to Mauritius

Découvrez comment un brillant cadre travaillant dans le high-tech a troqué son rythme de vie effréné contre une vie plus paisible sous le soleil de l'île Maurice avec sa petite famille.

Déménager à l'île Maurice | Journal Athena

Thomas, 43 ans et père de deux enfants, a passé une grande partie de sa carrière comme cadre supérieur chez le géant de la technologie Apple, entre Londres et Paris. L’année dernière, las d’un mode de vie stressant au quotidien et voulant passer plus de temps avec sa famille, il achète un bien immobilier à Maurice.

Pourquoi avez-vous déménagé à Maurice ?

Je dirais sans hésiter pour la qualité de vie… avec des enfants, c’est un paradis ! L’île offre un cadre de vie plus simple et beaucoup plus sain, que nous ne pouvions leur offrir ni à Londres ni à Paris. Les avantages fiscaux  ont pesé dans la balance bien sûr, mais c’est surtout le style de vie qui nous a attirés. Avec des patrimoines en euros ou en livres, les Européens jouissent d’une qualité de vie bien supérieure que sur le vieux continent.

Comment votre famille s’est-elle adaptée ?

Ma fille de 7 ans multiplie les activités en extérieur, comme l’équitation, le tennis ou la danse, et est scolarisée dans une excellente école anglaise. Mon fils de 3 ans est sans doute le bonhomme le plus heureux sur terre ! Il passe sa vie dans le jardin ou sur la plage. Nous avons de l’aide à temps plein pour la maison… un grand luxe qui nous permet, ma femme et moi, de faire autre chose. Psychologue, elle travaille à mi-temps, quant à moi j’ai beaucoup plus de temps pour faire les choses que j’aime, comme jouer au tennis ou m’occuper de mes enfants.

Comment avez-vous abordé le marché de l’immobilier ?

Acheter un bien à Maurice est l’option la plus rapide pour obtenir le permis de résident permanent. Nous avons acheté un appartement de 3 chambres dans un complexe RES, que nous avons choisi de mettre en location. C’est une ravissante résidence de 18 appartements qui surplombe la baie de Tamarin. Elle ne donne pas directement sur la plage mais la vue sur mer est exceptionnelle, et l’immeuble est bien situé et très bien conçu. Pour 3 chambres, 3 salles de bains, un petit jardin, une terrasse, un salon et un bureau, nous avons payé 575 000 euros. Nous nous en sortons avec un rendement locatif moyen de 3,5 %, ce qui est pas mal.

Où habitez-vous ?

Nous avons choisi de louer quelque chose de plus grand dans le Nord, avec un jardin plus vaste. Nous avions hésité entre le Nord et le Sud-Ouest, deux régions où on peut trouver de bonnes écoles, mais le Nord est un peu plus vivant et plus riche sur le plan culturel. Nous avions toujours vécu dans le centre de Londres ou de Paris, donc comme c’était un changement radical de vie pour nous, nous préférions nous intégrer à la communauté locale.

Quel est votre style de vie ?

Bien sûr, notre vie est bien plus calme qu’à Londres. L’opéra ou les concerts de U2 toutes les semaines, c’est fini ! Mais c’est un sacrifice auquel nous nous étions préparés. Nous allons toujours souvent au théâtre, mais ce sont surtout les activités en extérieur qui compensent le peu de sorties culturelles : nous emmenons les enfants nager avec les poissons, naviguer entre amis, et pratiquer toutes sortes d’activités maritimes. Nous nous sommes faits beaucoup de nouveaux amis ; de jeunes familles européennes qui ont sauté le pas comme nous, mais aussi de charmants locaux.

Pouvez-vous nous parler du marché professionnel ?

La plupart des grandes entreprises à Maurice sont familiales, chapeautées par quelques grands groupes familiaux. Ces derniers sont heureusement très progressistes et déterminés à faire de Maurice un point d’accueil pour les entreprises internationales cherchant à se développer en Afrique, un marché difficile à pénétrer. L’île compte de nombreuses organisations offshore et accueille de plus en plus de sociétés BPO (Business Process Outsourcing – externalisation du processus d’affaires). De nombreuses opportunités s’offrent ainsi aux étrangers qui souhaitent créer de la valeur ou trouver un emploi.

Où travaillez-vous ?

Je suis membre du conseil d’administration de deux entreprises appartenant à des familles mauriciennes. Je suis là pour les conseiller dans leur stratégie et leur développement commercial. Comme l’économie affiche un taux de croissance de 6 % par an, il a y a beaucoup de choses à faire et les perspectives sont réjouissantes. Vous pouvez vraiment sortir du lot ici, bien plus qu’en Europe ou aux États-Unis !

Quel conseil donneriez-vous aux personnes cherchant à déménager à Maurice ?

Assurez-vous de déménager pour les bonnes raisons : le style de vie, et pas uniquement les avantages fiscaux, doit vous séduire ! C’est un changement radical de vie qui doit donc faire partie d’un projet sur le long terme.

Ensuite, gardez en tête qu’acheter un bien immobilier vous donne le droit de vivre à Maurice, mais pas d’y travailler. Pour trouver un emploi sur l’île, vous devrez prouver votre valeur en soumettant un business plan et en montrant vos diplômes et vos qualifications, et apporter 35 000 USD par personne dans le pays. C’est important d’en avoir conscience et de lancer le processus en amont afin de pouvoir commencer à travailler dès votre arrivée.

Vous êtes curieux de connaître les avantages pour vous et votre famille d’un déménagement à l’île Maurice ? Consultez un de nos experts en destination ou parcourez notre guide d’acquisition.