PARISOs ‘uber-chefs’ são a chave para conhecer profundamente uma nova cidade?

Qu’obtenez-vous si vous mélangez de talentueux chefs-maison avec des dîneurs en recherché d’une expérience culinaire plus dynamique? Guidé par le succès d’Airbnb pour les hôtels et Uber pour les taxis, “le partage de repas” est la dernière innovation en ce qui concerne la manière dont nous dînons et découvrons les villes.

PARIS

Os ‘uber-chefs’ são a chave para conhecer profundamente uma nova cidade?

Qu’obtenez-vous si vous mélangez de talentueux chefs-maison avec des dîneurs en recherché d’une expérience culinaire plus dynamique? Guidé par le succès d’Airbnb pour les hôtels et Uber pour les taxis, “le partage de repas” est la dernière innovation en ce qui concerne la manière dont nous dînons et découvrons les villes.

Innovation culinaire Paris - VizEats

La tendance à “l’économie du partage” est l’une des innovations durables à relever de la turbulence économique subie mondialement au cours de la dernière décennie. Issu des années 2000, quand des entrepreneurs innovants ont ouvert un nouveau marche entier de consommation de “pair-à-pair » en échangeant des biens sous-utilisés, le phénomène connaît as prochaine évolution: “La table est un lieu de rencontre ou un réseau social, le moment parfait pour partager un repas avec des étrangers et découvrir des cultures nouvelles”, explique la parisienne co-fondatrice de VizEat, Camille Rumani.

Que vous soyez un magicien en cuisine ou un novice passionné, les nouvelles plateformes alimentaires Telles que EatWith et VizEat sont pionnières dans l’expansion du partage de repas entre étrangers au-delà de la tendance restaurant “porte close”. L’idée est simple: des chefs, à la fois professionnels (EatWith) et amateurs (VizEat), invitent des étrangers chez eux pour un dîner à prix convenu, qui peut être réservé via le site de l’application. Camille explique que “partager um repas avec des étrangers change la façon dont vous voyagez: vous découvrez les secrets d’une ville que seuls les locaux connaissent ou vivez l’expérience de la ville à travers les yeux de quelqu’un d’autre en vous faisant de nouveaux amis et en découvrant de nouvelles cultures”.

Popularisée au début grâce aux touristes recherchant une expérience culinaire authentique maison plutôt que l’ennui des guides gastronomiques, cette tendance change aussi la façon dont les hommes d’affaires voyageurs et les habitants locaux dînent dans la ville. Fatigués d’alterner entre des aéroports sans âme, des hôtels et des restaurants, ou cherchant simplement à rencontrer de nouveaux amis sur le pas de votre porte, le partage de repas a le potentiel d’ouvrir des portes à une strate inconnue de certaines des villes les plus vibrantes et, souvent, compliquées.

Mais est-ce que ces personnes qui se prétendent des chefs en cuisine le sont vraiment? En France, les restaurateurs locaux sévèrement réglementés assurent que ces restaurants maisons ne respectent pas les règles relatives à l’hygiène et à la santé, à la licence de débit de boisson et aux allergies alimentaires. À en juger aussi par la croissance exponentielle de Airbnb et Uber, Il existe la peur de voir cette économie émergente faire concurrence aux affaires, déjà soumises aux taxes, aux loyers élevés et à la bureaucratie. Camille soutient “ce n’est pas de la compétition pour les restaurants. C’est un nouveau marche que nous sommes en train d’ouvrir”. Les hôtes cuisinent un repas par jour et n’invitent que le nombre de convives qui pourront s’asseoir autour de leur table. Il est difficile d’imaginer que cela puisse représenter une menace sérieuse pour le secteur de la restauration déjà établi, surtout si vous pensez à la taille d’un appartement parisien typique.

L’appétit européen pour le partage de repas a dépassé toutes les attentes de VizEat. En août 2014, un mois après le lancement, ils avaient 15000 hôtes dans 60 pays, se classant comme leader européen du secteur de “partage de repas”. Ils prévoient d’atteindre les 100000 hôtes d’ici la fin de 2016. Par ailleurs, la pollinisation croisée par le biais de l’industrie de l’économie de partage signifie que la perspective de croissance est exponentielle. Plus tôt cette année les chefs maison de VizEat et les supers hôtes d’Airbnb ont uni leurs forces pour accueillir “le plus grand événement de partage de repas au monde” à Paris. Pour les voyageurs, les habitants de toujours et les nouveaux arrivants, ‘’l’économie du partage détient les clés d’une nouvelle manière de découvrir la ville comme jamais auparavant, en rencontrant des amis, en échangeant ses cultures et en gagnant un peu d’argent par-dessus le marché.